Accueil > Nouveautés
Recherche :
Derniers commentaires
Auguste
Il faut effectivement (...)
Auguste
Cette affaire semble mineure (...)

e8b5ddb2aa417957be8332506921afc3-elections-en-italie-comment-matteo-salvini-transforme-la-ligue-du-nord

Profondément déstabilisée par la submersion migratoire, l'Europe n'a jamais été si proche de l'effondrement. Plusieurs fois dans son histoire millénaire, le rêve utopique d'une Europe unie et pacifiée s'est écrasé contre le principe de réalité d'un monde impitoyable pour les faibles : lors de l'invasion de l'Empire romain par les barbares Huns et Wisigoths qui pillèrent Rome en 410, mais aussi lors de la chute de l'Empire carolingien dont les invasions normandes et sarrasines ont précipité la fragmentation en 843.    

Arnaud-Beltrame-face-au-terrorisme-le-sacrifice-d-un-gendarme

Le sacrifice héroïque du colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, qui s'est substitué volontairement à un otage avant d'être assassiné par un islamiste à Trèbes, illustre toute la différence entre l'islam, religion d'asservissement et de guerre, et le christianisme, religion de liberté et de paix.

La foi chevillée au corps, amoureux de sa patrie, le gendarme catholique a donné sa vie pour sauver celle des autres. A l'inverse, le terroriste a détruit sa vie pour entraîner les autres dans la mort. Cette différence fondamentale ne résulte pas du hasard, mais procède directement de l'exemple donné par les fondateurs de ces deux religions.

pauvres angleterre

Le dernier classement Forbes laisse apparaître une augmentation du nombre de milliardaires qui passe en un an de 1810 à 2043 sur la planète, soit une augmentation de 12%. La croissance des milliardaires est plus impressionnante encore si on mesure leur fortune cumulée en dollars, qui passe de 6370 à 7600 milliards, soit une augmentation de 16% bien plus importante que la croissance mondiale qui plafonne à 2,7% en 2017.

Paradoxalement, alors que le France doute sérieusement de la mondialisation, notre pays rivalise avec les fortunes américaines grâce la percée de Bernard Arnaud, propriétaire de LVMH qui passe à la 4ième place, derrière le patron d'Amazon Jeff Bezos, Billes Gates et Warren Buffet.  

MW-GE833_salvin_20180305091156_ZH

Il faudrait être aveugle pour nier la révolte des peuples contre les élites européennes. Les récentes élections italiennes, après les scrutins français, allemands et autrichiens, confirment un mouvement de protestation radicale des populations confrontées à la violence d'une mondialisation imposée depuis Bruxelles.

nicolas_bay

Nicolas Bay est venu le 28 janvier à la traditionnelle galette des rois de la fédération d'Indre-et-Loire afin de présenter ses voeux et partager les grandes orientations politiques du Front National à l'approche du congrès de Lille.

165_jEbcG_sortie-de-l-euro-devise-nationale

La question de la sortie de l'euro a pesé incontestablement sur les élections de 2017. Alors qu'elle caracolait en tête dans les sondages durant tout le quinquennat Hollande, le score décevant de Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle exprime un déficit de crédibilité en partie dû à un programme économique jugé trop archaïque et inefficace. Comme la sortie de l'euro constituait la clé de voûte de ce programme mêlant protection des travailleurs, retraite à 60 ans et hausse substantielle du SMIC, la perspective d'une conversion brutale de l'euro en monnaie nationale dévaluée effraya une grande partie du réservoir électoral du FN situé majoritairement à droite.    

7335873_illustraharcelement_1000x625

L'affaire Weinstein suscite une émotion légitime parmi les hommes et femmes de bonne volonté attachés à l'harmonie des sexes. A notre époque prétendument moderne, les agressions sexuelles constituent un scandale qui interroge sur l'animalité barbare qui subsiste en l'Homme malgré son développement technologique. Quand ces agressions émanent du temple autoproclamé de la vertu progressiste comme Hollywood, elles créent un malaise qui discrédite complètement les bonnes âmes promptes à dénoncer les défauts chez les autres.

harvey-weinstein-called-in-a-few-favors-from-his-friends-in-the-white-house

Le scandale Weinstein démontre que la cause des femmes n'est pas toujours assurée dans les milieux progressistes. Ardent champion des minorités, puissant financier du parti Démocrate, le producteur américain bénéficie d'une réputation humaniste qui permet précisément de dissimuler sa nature diabolique, son extrême brutalité dans les affaires et sa violence contre les femmes réduites à son bon plaisir.

1021221535

Le moralisme dissimule bien souvent l'immoralité de notre époque. Adepte de la bien-pensance depuis 1945, la pensée politique allemande est centrée autour du rejet viscéral du nazisme associé au mal absolu, de sorte que tout évènement national et international donne prétexte à des prises de position qui doivent nécessairement prouver un éloignement maximal avec le moindre souvenir rappelant vaguement le troisième Reich.

Florian-Philippot-previent-qu-il-quittera-le-FN-si-la-sortie-de-l-euro-est-abandonnee

La démission fracassante de Florian Philippot contribue à la clarification de l'offre politique au sein de la droite nationale. Forcément mis en cause après la contre-performance du parti de Marine Le Pen aux dernières élections présidentielles et législatives, l'ancien stratège du FN paye un échec électoral que lui attribuent les militants ainsi qu'une partie de l'appareil désireux d'un retour aux sources identitaires.

15832399-pourquoi-le-pape-francois-derange-les-catholiques

Dans son roman « L'anneau du pêcheur », l'écrivain Jean-Raspail imaginait un pape enfermé dans les geôles du Vatican tandis qu'un usurpateur habillé de blanc prenait sa place pour semer le chaos et le désarroi dans l'Eglise.

Une vingtaine d'années plus tard, l'intuition prophétique du célèbre auteur du « Camp des Saints » semble rejoindre la réalité, car l'ancien pape Benoît XVI reste étrangement silencieux dans le couvent XX où il demeure enfermé tandis que l'actuel pape François pavoise tout en menant l'Eglise dans une direction inverse à celle de son prédécesseur.

assemblee_nationale_francaise.jpg

La France aime donner des leçons de démocratie aux nations suspectées d'autoritarisme, de la Russie aux pays d'Afrique. Pourtant, le fonctionnement particulier de nos institutions et le rôle mimétique des médias rendent notre modèle français beaucoup moins démocratique que la plupart des pays occidentaux, Etats-Unis compris. Nous sommes les seuls en Europe à maintenir le scrutin majoritaire pour les élections législatives, nous sommes les seuls au monde à connaître un régime semi-présidentiel qui n'est pas contrebalancé par un parlement fort et indépendant. Les récentes élections législatives manifestent ce défaut de démocratie qui devrait inquiéter plutôt que réjouir les partisans EM.

1605132011540100.jpeg

Avec moins de 34% des votes exprimés, le score médiocre de Marine Le Pen à l'élection présidentielle de 2017 suscite des interrogations légitimes et appelle à des révisions profondes au sein de la droite nationale. Les partisans de la continuité pourront toujours se retrancher derrière le verre à moitié plein en soulignant le cap des 10 millions de voix obtenus par la candidate FN, il demeure néanmoins qu'un contexte historiquement favorable aurait permis à Marine Le Pen de réaliser un score bien plus important, approchant même du seuil de la majorité absolue.

debat_lepen_macron.jpg

Le débat d'entre deux tours de la présidentielle, voyant se confronter durement Marine Le Pen à Emmanuel Macron, a indiscutablement déçu les Français.

Les invectives, attaques personnelles, insinuations malhonnêtes n'ont pas été à la hauteur d'un débat qui devait prouver la stature présidentielle des prétendants à l'Elysée.

euro-valeur-dollar-monnaie-depreciation.jpg

La qualification de Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle pose la question du rassemblement autour de son projet pour pouvoir l'emporter sur son adversaire Emmanuel Macron. Bien que nécessaire, la seule critique de l'ancien banquier d'affaires ne suffira pas pour convaincre les indécis, et une majorité absolue de Français doit encore approuver l'orientation générale qu'elle entend impulser à notre pays.

un-militaire-monte-la-garde-le-20-avril-2017-pres-de-l-arc-de-triomphe-a-paris-apres-la-fusillade-sur-les-champs-elysees_5866113.jpg

L'assassinat d'un policier sur les Champs-Elysées par des terroristes islamistes nous rappelle que nous sommes en guerre. Cette guerre, longue et fastidieuse, exprime la volonté destructrice d'une idéologie islamiste qui vise à l'anéantissement de notre société occidentale naïve et angélique, prompte à oublier la haine viscérale dont elle est l'objet.

la-president-du-fn-marine-le-pen-centre-le-10-decembre-2015-a-paris_5481568.jpg

La présence probable de Marine Le Pen au second tour des élections présidentielles pose la question de sa capacité de rassemblement pour créer une majorité et gouverner la France. Sa victoire finale au soir du second tour, puis la constitution d'un groupe parlementaire après les législatives, nécessitent la formation d'un pôle majoritaire dans une opinion encore très réticente à renverser le système politique actuel, d'après les sondages.  

7787751445_fillon-macron-melenchon-le-pen-et-hamon-lors-du-debat-du-20-mars-sur-tf1.jpg

« On ne sort de l'ambigüité qu'à ses dépens », disait le cardinal de Retz. A travers cette sentence pessimiste, l'ancien frondeur et mémorialiste du grand siècle estimait que la politique consiste à séduire des forces contraires pour arriver à ses fins, mais dans une démocratie où le peuple souverain est traversé de contradictions, la séduction de gens aussi divers demeure impossible sans tromperie ni dissimulation.  Et effectivement, cette campagne présidentielle semble donner raison au cardinal florentin, tant le dévoilement sincère d'un programme produit surtout une addition de mécontents au lieu de susciter l'adhésion d'une majorité.

L'attention des Français serait-elle détournée par les médias qui préfèrent le scandale à l'enquête objective, la petite phrase aux propositions construites, la posture au système de valeurs ? Le défaut habituel des médias semble atteindre son paroxysme avec le traitement de l'affaire Pénélope et des poursuites judiciaires du Front National, lequel traduit une tendance à occulter les débats de fond quand ils émanent de la droite. Pourtant notre époque charnière mérite une claire compréhension des enjeux qui dépassent largement l'inanité d'une mise en examen pour emploi fictif.

Encensé par les médias et adoré par les bobos parisiens, Emmanuel Macron flotte sur le nuage des sondages depuis le déclenchement intéressé de l'affaire Pénélope. Son absence de programme et ses postures opportunistes visent à séduire le ventre mou du corps électoral, tandis que ses hurlements pathétiques cherchent à donner l'impression d'une puissance virile longtemps brimée par le pouvoir socialiste.   

François Fillon est-il l'homme de la situation pour chasser la gauche idéologique du pouvoir ? Le doute s'empare des esprits auprès des élus et électeurs républicains, sur fond de soupçons d'emplois  fictifs et d'enrichissement personnel. Pourtant, sa chute dans les sondages indique une incompréhension plus profonde avec les couches populaires qui se raidissent contre une mondialisation jugée agressive et se détournent des remèdes libéraux prophétisés par le candidat républicain.

L'affaire Pénélope compromet gravement l'ambition présidentielle de François Fillon. Comment un ancien premier ministre, usant de son image de probité, peut-il demander aux Français de travailler durement pour restaurer les finances de l'Etat et payer grassement l'oisiveté présumée de son épouse en piochant dans les comptes publics ? Quel crédit accorder à un homme qui aurait détourné l'argent des contribuables pour enrichir sa famille à hauteur de 900 000 euros tout en professant la chasse aux privilèges dont bénéficieraient les fonctionnaires ?

Prenant son essor depuis la chute du mur de Berlin, le libéralisme semble constituer le seul horizon indépassable à travers les cinq continents. Certes, l'économie de marché a favorisé l'émergence d'une classe moyenne et contribué à la démocratisation des biens courants de consommation. Mais la fameuse« main invisible du marché » évoquée par Adam Smith semble impuissante à résorber la disqualification des métiers peu qualifiés, ou encore à irriguer un développement durable. Pire encore, le libéralisme économique s'accompagne logiquement du libéralisme sociétal, ouvrant la porte à des bouleversements brutaux qui ruinent les équilibres naturels de nos sociétés.

D'après les sondages, les Français redoutent une sortie précipitée de l'euro. Les séniors craignent le retour de l'inflation et l'érosion de leurs pensions suite à une dévaluation compétitive. Les plus jeunes voient l'aspect pratique d'une monnaie si facile à retirer d'un distributeur à Frankfort ou Ibiza. Les économistes issus des mêmes écoles agitent le spectre d'un cataclysme économique qu'ils avaient prévu à tort pour le Brexit ou la victoire de Donald Trump. Enfin les médias prétendument objectifs et pluralistes dénoncent sans nuance la fin de l'amitié européenne, l'apocalypse monétaire et le retour de la bête hideuse prête à dévorer la vierge aux douze étoiles.

Sorti victorieux de la primaire des Républicains, François Fillon semble plébiscité par le peuple de droite. Déjouant les pronostics, l'ancien premier ministre réussit à trouver un point d'équilibre entre la soif de liberté économique, la défense de nos racines chrétiennes et l'attachement aux valeurs familiales massacrées par cinq ans de dogmatisme socialiste. La précision de ses analyses, la rigueur de ses propositions et sa volonté de changement tranchent avec l'inertie ou l'agitation de ses concurrents.  

Mais la victoire de François Fillon démontre-elle une véritable adhésion populaire ou le choix par défaut d'un électorat ciblé ? Son succès annonce-t-il la fin du « populisme » ou bien le refus de la pensée unique prodiguée par les médias ? Enfin quelle perspective ouvre sa victoire pour la recomposition de la droite, en particulier pour la frange souverainiste désormais acquise au Front National ?